Grippe, rhume, gastro : comment retrouver la forme après une infection virale ?

Une infection virale, qu’il s’agisse d’un simple rhume, d’une bronchite ou bien d’un virus plus délicat tel qu’une grippe, une gastro ou encore une infection urinaire, a tendance à nous laisser dans un état de fatigue général durant quelque temps, même lorsque l’on est remis sur pied grâce à un traitement adapté. Afin de retrouver la forme et d’éviter la rechute, il y a des règles d’or simples à suivre : booster votre système immunitaire, être à l’écoute de votre corps et adapter votre hygiène de vie. Voici quelques conseils pratiques, riches en produits sains et efficaces, pour un organisme en bonne santé.

Face à la maladie et au virus, on renforce son système immunitaire

Lors d’une infection virale, le système immunitaire, tout comme l’organisme, sont mis à rude épreuve. Pour récupérer plus vite après une infection, vous devez donc prendre soin de vos défenses immunitaires, encore fragilisées afin d’éviter toute rechute. Avec le Covid19, mais aussi par le passé avec la grippe espagnole ou bien avec la grippe elle-même encore de nos jours, il est prouvé qu’un virus peut engendrer de graves complications. 

Quelles sont les infections virales ?

Les maladies virales sont variées. On peut citer les plus courantes telles que la grippe, le rhume, la bronchite, l’angine, la gastro ou encore, les infections urinaires. Des maux bien connus de tous et revenant quasiment chaque année. D’autres sont moins « saisonnières » mais elles sont tout aussi connues et peuvent survenir tout au long de la vie, l’hépatite B, mais aussi une fois comme la varicelle ou la rougeole… sans évoquer des maladies virales plus délicates encore. Leur point commun ? Un virus qui vient perturber votre quotidien, généralement après une période d’incubation. Que vous ayez une infection virale avec ou sans fièvre, mieux vaut prendre le temps de voir l’un de vos médecins pour une consultation médicale complète car vous aurez ainsi un traitement adapté. De plus, une infection virale est souvent contagieuse, ce qui fait courir un risque inutile à votre entourage.

Comment guérir d’une infection virale ?

Mais aussi et surtout, comment renforcer son organisme et booster son système immunitaire ? Après avoir reçu un traitement ciblé, l’important est de se remettre d’aplomb et d’éviter la rechute. Comment ? Grâce à une cure riche en vitamines (vitamine C), en oligo-éléments (magnésium, zinc, sélénium, cuivre…), en probiotiques, en gelée royale, en pollen ou encore, en plantes. La vitamine C est la substance naturelle de l’énergie par excellence. Grâce à la vitamine C, vous retrouverez vos forces puisqu’elle booste l’organisme et la production des globules rouges. On recommande souvent de coupler son efficacité à celle de la vitamine B12, de la vitamine B6 et de la vitamine D. En comprimés, effervescents ou non ou en ampoules grâce à un large choix de compléments alimentaires, il est assez simple de réaliser une supplémentation en vitamines. Grâce à la vitamine D qui plus est, vous solidifiez votre système immunitaire.

Les oligo-éléments demeurent des incontournables après une infection virale mais plus largement, au quotidien. Qu’il s’agisse du zinc, jouant un rôle préventif face à certaines attaques virales et saisonnières, du magnésium (souvent utilisé avec la vitamine B6 d’ailleurs), parfait en cas de manque de tonus, de courbatures et de faiblesse musculaire ou du trio cuivre, or et argent, bénéfique pour les défenses immunitaires, tous sont des remèdes à utiliser en cas d’infection. Quant aux probiotiques, leur teneur en bactéries vertueuses vous permettra de solidifier votre flore intestinale, tout en apportant un coup de fouet au système immunitaire. On le sait, les produits confectionnés par les abeilles sont une bénédiction pour notre santé : miel, propolis, pollen, gelée royale… Chacun d’eux possède des richesses inestimables : des vitamines, des oligo-éléments ou encore, des acides aminés. Les plantes sont des alliés de taille face à de nombreux maux, notamment après une infection. Parmi les plantes à privilégier, le ginseng, l’argousier, l’échinacée ou encore l’acérola. Cette dernière, comme le ginseng, vous apportera de l’énergie, l’argousier a un effet guérisseur en dynamisant le système immunitaire ; quant à l’échinacée, elle active certaines cellules clés précisément liées à l’immunité et elle possède également des vertus antivirales.

On écoute son corps pour faire fuir le syndrome viral

Après une infection, les effets désagréables demeurent durant quelques jours. Parmi eux, les douleurs musculaires, le manque de tonus, voire une fatigue importante, ou encore une déshydratation. Il n’est pas rare, parmi les symptômes, d’avoir des courbatures durant l’attaque virale mais aussi au cours de votre convalescence. La grippe, pour ne citer que ce virus, entraîne ce type de désagréments, caractérisée par des douleurs musculaires. Afin de faire du bien à votre corps endolori par les inflammations activées par le syndrome viral, optez pour des bains dans lesquels vous verserez quelques gouttes d’huiles essentielles aux vertus apaisantes et antalgiques. Misez sur le romarin, l’eucalyptus citronné ou encore la menthe poivrée. Profiter des bienfaits des huiles essentielles est également possible en diffusion, dans l’air de votre logement, avec un diffuseur adapté.

Votre corps a lutté contre une infection virale durant plusieurs jours, voire quelques semaines. Il a donc mené une grande bataille, causant du même coup, une grande fatigue. Même si votre traitement, souvent par le biais de médicaments spécifiques, a agi, le manque de tonus est encore bien là. État normal qui peut être amélioré si vous prenez le temps de faire des siestes, même courtes, d’avoir un sommeil réparateur, c’est-à-dire répondant à vos besoins propres, vous coucher plus tôt et si vous vivez de façon posée avant de reprendre vos bonnes habitudes une fois totalement remis.

La grippe apporte un symptôme classique, la fièvre. Dans ce cas, boire ne peut être que salutaire, la fièvre causant la déshydratation, au même titre qu’une diarrhée. Et qui dit corps déshydraté, dit muscles douloureux, toxines stockées, risques de crampes et manque de tonus encore plus important : un vrai cercle vicieux en somme.

Même sans fièvre, l’hydratation fait donc partie des remèdes doux afin de retrouver la forme ; eau à faible teneur minérale, eau riche en magnésium ou en sodium (apport de sels minéraux), infusions à base de plantes (thym, romarin, gingembre) et jus de pomme.

Qu’importe l’origine de l’infection, cap sur une bonne hygiène de vie !

Et par hygiène de vie, on entend surtout une alimentation plus légère et la reprise d’une activité physique, même infime. Comme il est important de boire beaucoup, il est aussi important d’avoir une alimentation équilibrée, idéalement riche en eau, en vitamines et facile à digérer afin de ne pas vous fatiguer. L’appétit reviendra au fur et à mesure et vous pourrez ainsi privilégier surtout sur les légumes (brocolis, choux, poivron), les aromatiques (persil), les fruits crus survitaminés dont le kiwi et le goyave, reconnus pour leur haute teneur en vitamine C, le pamplemousse, l’orange, la mangue, le citron, les fruits rouges… Vous aurez aussi besoin d’un apport de protéines légères, disponibles dans les viandes blanches, les lentilles et le poisson maigre par exemple. Et pour joindre l’utile à l’agréable, consommez un peu de chocolat noir, riche en magnésium. La germe de blé, les fruits secs et le pain complet en contiennent également. Le tout en vous assurant de la bonne conservation des aliments de façon à profiter de tous leurs bienfaits. Sans pour autant reprendre une activité intense à tout prix, marcher un peu plus chaque jour, une fois en meilleure forme, aidera à lutter contre ce manque de tonus ambiant et reconsolidera votre système immunitaire. Si vous étiez un sportif assidu ou de haut niveau, reprenez par étapes afin de ne pas épuiser votre organisme, encore faible.

Vous aimerez aussi

Chargement en cours...