Vitamine E : Bienfaits , sources & précautions

La vitamine E fait partie de la famille des vitamines liposolubles (soluble dans les graisses). Elle est connue pour son pouvoir antioxydant. Elle regroupe plusieurs formes notamment appelée "tocophérol". La forme la plus courante retrouvée est l'alpha-tocophérol. Il existe d'autres formes également : béta tocophérol, delta tocophérol. Il est une vitamine essentielle au bon fonctionnement de l'organisme.

A quoi sert la vitamine E ?

 


Rôles de la Vitamine E :

La vitamine E et ses bienfaits sont de plus en plus mis en avant notamment grâce à ses vertus antioxydantes. Elle est insoluble dans l'eau et elle existe sous plusieurs formes, notamment 8 formes : les tocophérols et tocotriénols. C'est un composant de toutes les membranes cellulaires de l'organisme.

 

 

Ses rôles sont multiples :

-Puissant rôle antioxydant : diminue l'effet néfaste provoqué par l'excès de radicaux libres (diminution du stress oxydatif)

-Protection des membranes cellulaires

-Ralentit le vieillissement cellulaire et cutané

-Action préventive au niveau des maladies cardiovasculaires (en aidant à empêcher la formation de caillots sanguins)

-Action au niveau de la santé oculaire et neurologique

-Renforce l'action de la vitamine C et des autres antioxydants

-Action positive sur la fertilité (Multiples études mettent en avant les bienfaits d'une supplémentation en vitamine E pour la fertilité masculine et féminine).

-Action positive sur l'immunité (Multiples études mettent en évidence une relation entre une carence en vitamine E et un risque accru d'infections).

Elle agit en synergie avec d'autres facteurs tels que le sélénium (cofacteur enzymatique de neutralisation de l'excès des radicaux libres), la vitamine C, le coenzyme Q10 et l'acide lipoïque. Ce sont des antioxydants interagissant ensemble.

 

Sources alimentaires : quels sont les aliments les plus riches en vitamine E ?

 


La vitamine E se retrouve essentiellement dans les aliments gras notamment d'origine végétale huiles végétales, les fruits oléagineux (noix, amandes, noisettes, cacahuètes), les avocats, les graines de tournesol, pignons, les épinards cuits, les olives vertes, les abricots secs, le basilic et l'origan, le paprika et piment rouge.

 

Quels sont les apports nutritionnels conseillés ?


Le besoin en vitamine E varie en fonction de l'âge. Les valeurs conseillées sont variables selon les pays. En France, le dosage recommandé de la vitamine E est le suivant :
 
-Enfants de 1 à 3 ans : une dose journalière de 6 mg (9UI)
-Enfants de 4 à 8 ans : 7 mg (10,5 UI)
-Enfants entre 9 à 13 ans : 11 mg (16,5UI)
-Enfants à partir de 14 ans et adultes : 15 mg (22,5 UI)
-Femmes enceintes : 15 mg (22,5 UI)
-Femmes qui allaitent : 19mg ( 28,5 UI)
-Adultes à partir de 75 ans : entre 20 et 50 mg (30UI - 75 UI).


Les apports nutritionnels conseillés sont souvent recommandés en "mg", cependant, le dosage indiqué sur les compléments alimentaires, lui, est plutôt indiqué en UI, Unités Internationales. Un milligramme d'alpha-tocophérol, forme naturelle de a vitamine E, correspond à 1,5 UI.

Les besoins sont augmentés en cas de perturbation d'assimilation des graisses notamment en cas de maladie cœliaque, maladie de Crohn, maladie des voies biliaires, maladies dégénératives où le stress oxydatif joue un rôle majeur... C'est notamment le cas des maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson...). Ils sont également augmentés dans des situations engendrant un besoin accru en antioxydants : tabagisme, pollution, alcoolisme ou grands sportifs afin de limiter l'excès de radicaux libres. Il n'existe cependant pas à ce jour, d'apports nutritionnels conseillés ou de recommandations officielles en vitamine E pour ces maladies.

Les formes naturelles sont mieux assimilées que les formes synthétiques.

Carence

 

Une carence en vitamine E dans les pays développés reste rare. Elle est plutôt observée en cas de pathologies citées ci-dessus.

Les symptômes liés à une carence se manifestent principalement par une mauvaise coordination des mouvements mais aussi des troubles nerveux et/ou musculaires. Les prématurés sont une population plus à risque car leurs réserves sont déjà très faibles à la naissance et la carence en vitamine E peut se traduire par une anémie hémolytique, diagnostiqué par le médecin.

 

Effets secondaires et contre-indications
 

La vitamine E est déconseillée chez les personnes sous traitements anti-coagulants, fluidifiants ou les personnes ayant eu des antécédents d'accidents vasculaires cérébraux. Il est important de respecter le dosage conseillé. En cas de doutes, n'hésitez pas à prendre conseil auprès de votre professionnel de santé.

 

Chargement en cours...