HORMONES DU BONHEUR : COMMENT LES STIMULER DE FAÇON NATURELLE ?

Produites par le corps, les hormones du bonheur influent sur nos sentiments et émotions, en communiquant avec notre cerveau, parmi lesquels le bien-être, la joie, la bonne humeur, le sentiment de satisfaction, la motivation ou encore l'amour et la tendresse. On les appelle sérotonine, dopamine, endorphine et ocytocine et la particularité de ces hormones est précisément d'être responsable de notre épanouissement au quotidien. Produites grâce au système endocrinien, elles peuvent aussi être stimulées de façon naturelle, notamment grâce à la phytothérapie, à notre hygiène de vie ou de façon encore plus simple. Hormones du bonheur, partons à votre reconquête ! 

HORMONES DU BONHEUR : COMMENT LES STIMULER DE FAÇON NATURELLE ?HORMONES DU BONHEUR : COMMENT LES STIMULER DE FAÇON NATURELLE ?

LISTE DES HORMONES DU BONHEUR ET LEUR RÔLE FONDAMENTAL

Sérotonine, dopamine, endorphine et ocytocine constituent les quatre hormones du bonheur que l'organisme a la capacité de fabriquer. Chacune d'elle, bénéfique, est destinée à remplir un rôle spécifique. Et on doit un tel fonctionnement au système endocrinien. 

A l'origine des hormones du bonheur, le système endocrinien

Le système endocrinien est composé d'un vaste ensemble de cellules et de glandes qui donnent vie aux hormones, notamment les hormones du bonheur, lesquelles parcourent, tel un circuit, l'organisme grâce au sang. Cette activité permet de réguler des fonctions métaboliques au quotidien puisque les hormones circulant se dirigent vers les organes et tissus ciblés qui, grâce à des récepteurs dédiés, réceptionnent les messages chimiques envoyés par le système endocrinien et réagissent par la suite. Le système endocrinien regroupe, entre autres, l'hypophyse, l'hypothalamus, autrement dit les éléments clés des hémisphères cérébraux ; mais aussi le corps pinéal, la thyroïde, le pancréas, les testicules, les ovaires ou encore l'épiphyse cérébral. Logée à la base du cerveau, l'hypophyse est la principale glande de notre système endocrinien à l'origine de la conception d'un grand nombre d'hormones responsables, par exemple, du métabolisme, de la production de testostérone ou du lait maternel après l'accouchement.  

Quant à l'hypothalamus, il fait partie du système nerveux central et est situé au cœur du cerveau. Cet organe fabrique également des hormones, notamment celles communiquant avec l'hypophyse et qui régulent la pression artérielle. Petite mais costaude, le corps pinéal donne naissance à une hormone essentielle, la mélatonine, régulant notre sommeil, depuis les profondeurs du cerveau qu'elle habite. Tout aussi importante dans son rôle sur notre organisme, la thyroïde est une glande située dans le cou qui met au point de nombreuses hormones activant, entre autres, la teneur en calcium, le métabolisme ou la croissance.  
Mais les véritables chefs d'orchestre de cette symphonie hormonale demeurent l'hypophyse et l'hypothalamus, ou système hypothalamo-hypophysaire, alors que les scientifiques ont longtemps pensé que l'hypophyse était la seule et l'unique à tenir ce rôle si essentiel. 

Hormones du bonheur : que de rôles !

Substances naturellement fabriquées par le système endocrinien, les hormones du bonheur, mais au-delà toutes les hormones, servent à envoyer des informations vers les zones clés du corps, régissant ainsi nos principales fonctions d'êtres humains. Ces messagers chimiques nous font ressentir de la joie, l'envie de recevoir des câlins, toute émotion positive mais aussi négative : sensation agréable à la vue d'un objet, douleur physique, du stress si le taux de cortisol grimpe (l'hormone du stress), de la tristesse ou encore de la mélancolie... Et un tel mécanisme de sensations et d'humeurs est rendu possible grâce à l'interaction entre nos hormones et les cellules du corps pourvus de récepteurs (des protéines en général) bien aiguisés.  

Sérotonine, hormone du bonheur par excellence

Reine de la bonne humeur, la sérotonine est une sorte de morphine naturelle qui, même lors d'un court moment, apporte une sensation de bonheur puissant pour le moral. Produite par l'intestin, notre deuxième cerveau, la sérotonine est l'hormone du bonheur par excellence. En effet, ce messager chimique régule non seulement notre moral mais aussi notre sommeil, notre appétit, notre envie d'agir et d'autres fonctions clés. Il n'est pas anodin que les anti-dépresseurs soient constitués d'actifs chargés de recapturer la sérotonine, en carence chez les personnes vivant une dépression. L'envie de sucre peut être, par ailleurs, le signe d'une carence en sérotonine, tout comme l'agressivité.  

La dopamine, hormone du plaisir

Autre hormone du bonheur vital, la dopamine est reliée au système de récompense logé dans notre cerveau. Toute sensation agréable ressentie lors d'une situation vécue vous mettant en valeur déclenche du plaisir et de la joie : recevoir des compliments, déguster du chocolat, être satisfait d'un projet concrétisé, etc. La dopamine est donc un moteur quotidien bénéfique pour notre organisme.

Endorphine, hormone du bien-être

Que vous pratiquiez un sport intense tel que la course à pieds ou bien un sport doux tel qu'une séance de yoga, chacune de ces activités libère des endorphines. Hormone du bonheur, l'endorphine apporte un bien-être naturel aux actions anti-douleurs prisées par les sportifs réguliers, du calme mais aussi une grande euphorie selon les situations. Le meilleur exemple est celui de l'accouchement qui, de par la dimension unique de l'événement, produit une grande quantité d'endorphines, faisant ressentir à la fois bien-être, euphorie et joie. Vient ensuite l'expression de l'immanquable hormone de l'amour et de l'attachement, l'ocytocine, due au lien immédiat naissant entre la mère et son enfant.  .

Ocytocine, hormone du bonheur et de l'amour

Surnommée hormone de l'amour, l'ocytocine est également l'hormone de l'attachement et de la tendresse par excellence. On la lie aux relations humaines car elle s'exprime quand les liens entre personnes sont basés sur une forte communication, une intimité heureuse et, plus largement, sur l'envie d'aller vers les autres, de cultiver une vie sociale riche. Une hormone du bonheur définitivement indispensable dans ce monde puisqu'il est question surtout d'amour, sous toutes ses formes, ce qui apporte une grande sécurité intérieure au passage.

BOOSTER LES HORMONES DU BONHEUR AVEC LA PHYTOTHÉRAPIE

Grâce aux plantes, plus largement à la phytothérapie, et des cures sous forme de compléments alimentaires, stimuler les hormones du bonheur est tout à fait réalisable.

Comment sécréter l'hormone du bonheur ?

Précieuse, la sérotonine est souvent absente de la course hormonale, ou en plus faible quantité dans l'organisme, ce qui peut engendrer des états de déprime, de démotivation, de tristesse et des troubles alimentaires et du sommeil. Alors que les anti-dépresseurs naturels sont une réponse efficace pour stimuler l'hormone du bonheur, l'usage d'actifs tels que les plantes et les acides aminés peuvent tout autant dynamiser la production de sérotonine. Et le griffonia représente une plante tout indiquée en cas de troubles émotionnels tels que le stress, la nervosité ou la dépression légère. Pour cause, elle possède des vertus anxiolytiques qui permettent la synthèse de sérotonine grâce à un actif clé, le 5-HTP. A cette plante, sont souvent couplées l'action relaxante de l'aubépine, l'action tranquillisante de la passiflore ou encore, l'action sédative de l'eschscholtzia. Acide aminé essentiel, le L-tryptophane joue, lui aussi, un rôle de précurseur métabolique de certaines hormones, parmi lesquelles la sérotonine. Présent dans des compléments alimentaires, cet acide aminé est couplé à d'autres substances telles que des vitamines, précisément la vitamine B3, fabriquée par le L-tryptophane, qui régule le stress. Vous pourrez aussi trouver de la vitamine B6, essentielle à la bonne santé des hormones, notamment à celle de la sérotonine. Plantes, vitamines, acides aminés, ces derniers joignent leur force à celles des minéraux comme le magnésium marin riche en bienfaits pour la santé.  

NOTRE SÉLECTION

Hormone de la joie, te revoilà !

La dopamine est une hormone du bonheur qui nous donne la chance de vivre de plaisir et de joie. Mais, quand elle se fait désirer, le choix d'une supplémentation à base de plantes, vitamines et acides aminés essentiels peut s'avérer efficace. Là encore, vous pourrez opter pour une cure à réaliser sous forme de compléments alimentaires riches en actifs dédiés. Parmi eux, un acide aminé au rôle clé, L-théanine qui apaise les ondes électriques de notre cerveau mais aide aussi à stimuler la dopamine. Autre acide aminé de choix intégré aux compléments alimentaires destinés à booster les hormones du bonheur, le L-tyrosine, un antistress naturel qui stimule la fabrication de dopamine, sans compter qu'il lutte contre le vieillissement prématuré cutané grâce à des propriétés antioxydantes. On peut aussi citer d'autres acides aminés bénéfiques, L-phénylalanine et la taurine. Les plantes sont, bien sûr, présentes à l'image de la rhodiola rosea dont on exploite les racines ajoutées à la mise au point des compléments alimentaires. Cette plante vivace est connue pour stimuler la dopamine mais aussi la sérotonine.

Comment produire de l'endorphine ?

L'hormone favorisant bien-être et endormissement peut être produite grâce à un soin de la peau ! Oui, vous lisez bien. En appliquant par exemple un sérum pour la peau riche en lipopeptides, une molécule mêlant un lipide et un peptide, vous stimulerez délicatement la production d'endorphines en ressentant bien-être et douceur.  

VOS HORMONES DU BONHEUR EN LUMIÈRE AU QUOTIDIEN : FACILE !

Sérotonine, dopamine, endorphine et ocytocine peuvent être boostées de la façon la plus naturelle et la plus simple qui soit et on vous dit comment. 

Hormone du rire, prête à agir !

La sérotonine peut tout simplement être stimulée grâce au rire ! Oui, les études le confirment : rire participe à la libération de sérotonine, l'hormone du bonheur par excellence, mais aussi à celle de l'endorphine, propice au sommeil. Dans les années 1980 déjà, un neurologue français, le Docteur Henri Rubinstein, avait même avancé que rire durant 60 secondes équivalait à 45 minutes de relation. Rire est libérateur, fédérateur et contagieux alors, ne vous en privez pas ! Et si le cœur vous en dit, pourquoi ne pas essayer le yoga du rire, une thérapie ô combien agréable qui fait ses preuves ! 

Effet Coolidge ou le plaisir renouvelé de la dopamine

L'hormone du plaisir et de la joie peut être encouragée grâce à la simple stimulation par la nouveauté, autrement dit, sortez de votre zone de confort, la dopamine appréciera. On a baptisé ce concept l'effet Coolidge, un concept né lors d'une visite de l'ancien Président des Etats-Unis, Calvin Coolidge, et de son épouse dans un élevage de poules. Coquasse anecdote mais point de départ de recherches véritables par la suite. La dopamine est, au-delà, produite dès que vous observez toute chose qui vous semble belle. L'art, tant il est riche, vous permet de monter l'hormone du plaisir au 7ème ciel ! Et le Professeur Lejoyeux avait même confirmé que se laisser aller devant une toile stimulait la production des neurones autant que cela faisait baisser l'adrénaline.

Comment stimuler la sécrétion d'endorphine ?

Le rire, comme pour la sérotonine, mais aussi tout ce qui peut contribuer à vous détendre. Séance de yoga, de méditation, bain chaud à base d'huiles essentielles, tisanes et infusions avant d'aller au lit. On connaît l'efficacité d'une activité comme le yoga et la méditation et le lâcher-prise que toutes deux procurent. Mais les huiles essentielles, issues des plantes, prouvent leur efficacité pour stimuler nos hormones à bon escient. La lavande vraie et la camomille romaine apaisent, diminuent l'anxiété et favorisent l'endormissement, stimulant vos endorphines. D'autres huiles essentielles sont efficaces et ont des actions ciblées : la sauge sclarée contre les troubles émotionnels, le bois de santal contre le stress ou encore le thym. Des huiles essentielles à faire diffuser ou bien à appliquer sur la peau. Demandez conseil à un spécialiste avant tout usage.  

NOTRE SÉLECTION

Où trouver l'ocytocine naturellement ?

L'hormone de l'amour est très facile à stimuler car il suffit de passer du temps avec les gens que l'on aime, l'ocytocine étant l'hormone de la tendresse et des relations sociales.  
Des relations amicales mais aussi des relations amoureuses et la façon la plus naturelle de libérer l'ocytocine est de faire l'amour. Autant dire que c'est la façon la plus efficace au passage car elle crée un artifice d'hormones, la sérotonine, la dopamine et l'endorphine étant, elles aussi, stimulées. Des hormones qui peuvent être en effervescence à l'occasion d'un massage du corps dont les vertus sont multiples.  

Chargement en cours...