Probiotiques : Bienfaits & Conseils

Probiotiques : Bienfaits & ConseilsProbiotiques : Bienfaits & Conseils

Les probiotiques sont actuellement des compléments très en vogue et souvent conseillés grâce à leurs multiples bienfaits.

Mais que sont-ils et d'où vient cet intérêt croissant pour ces micro-organismes ?

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants de type bactéries (ce qu’on appelle « les bonnes bactéries ») et levures. Notre intestin, notamment notre flore intestinale, encore appelée microbiote contient jusqu'à 2 kilos de bactéries : "les bonnes et les mauvaises", or il est important d'avoir assez de "bonnes" bactéries pour maintenir un bon état général de sa flore et ainsi de son organisme. Mais les probiotiques peuvent également jouer un rôle au niveau de la flore buccale et intime. C'est là que les probiotiques jouent un rôle essentiel à multiples niveaux : immunité, digestion, bien-être, transit

 

Que sont exactement les probiotiques ?

Les probiotiques sont des bactéries ou également des levures qui sont naturellement présentes dans l'organisme (Lactobacillus, Bifidobacterium, Streptococcus…). Il en existe plusieurs sortes, on peut les retrouver par fermentation dans certains aliments également, notamment les yaourts, les légumes fermentés, la levure de bière vivante...

L'Organisation Mondiale de la Santé a reconnu que les probiotiques "exercent des effets positifs" sur la santé, cela dépendant de la quantité ingérée.

Bienfaits des probiotiques

Les probiotiques vont permettre de renforcer notre flore intestinale, notamment lorsque notre fameux microbiote se voit perturbé par des évènements extérieurs tels que le stress, l'utilisation récurrente d'antibiotiques déréglant notre flore, des habitudes alimentaires riches en gras et en sucres...

Les probiotiques sont fort utiles à multiples niveaux, ils peuvent être utilisés selon les problèmes rencontrés ou également simplement par mesure de prévention :

  • Régulation du transit intestinal et équilibre de la muqueuse intestinale : Un dérèglement au niveau de notre microbiote intestinal, peut nous causer un manque de bonnes bactéries et ainsi une augmentation des "mauvaises". Cela peut engendrer des troubles du transit : diarrhée et/ou constipation pouvant être accompagnés de ballonnements.
  • Renforcer notre flore intime (selon les souches) :                                                        Ils s'avèrent fort intéressants notamment en cas de mycose/candidose, également en cas d'infections urinaires récurrentes.
  • Maintien et/ou amélioration d'une bonne digestion
  • Amélioration de l'absorption de nombreux micronutriments au niveau du côlon
  • Renforcement de la barrière intestinale et donc de l'immunité Les probiotiques auraient un effet immunomodulateur. Par ailleurs, il semblerait, d'après certaines études, que certaines souches pourraient avoir un effet bénéfique pour aider à lutter contre les infections à Hélicobacter Pylori. De plus, une cure peut s'avérer intéressante avant un voyage et également lors de prise d'antibiotiques. 
  • Rôle dans la synthèse des vitamines K et B
  • Rôle dans certains troubles neuropsychiatriques (selon multiples études, ils auraient un effet bénéfique sur la dépression, l'autisme, l’anxiété...).
Bienfaits des probiotiquesBienfaits des probiotiques

Cependant, il est important de savoir choisir des probiotiques adéquats selon le besoin et selon certains critères également :

 

  • La résistance gastrique des gélules et/ou des probiotiques eux-mêmes :                                                                                                                                                                                          L'estomac étant acide, il est nécessaire d'avoir une gastrorésistance afin de ne pas perdre une majorité des probiotiques. En effet, il est important qu'ils soient vivants pour obtenir une efficacité. Il est également possible de privilégier des capsules "entérosolubles", conçues pour se dissoudre dans l'intestin.
  • La température de conservation :                                                                                                                                                                                                                                                                        Les probiotiques sont généralement sensibles à la chaleur, viables jusqu'à la température de notre corps (37 degrés). Au-delà, on peut en perdre une partie, ainsi, il est donc important de savoir pour chaque complément alimentaire la température de conservation pour optimiser le nombre de ferments absorbés.
  • Le choix des souches :                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Il existe des milliers de souches. Il est donc très important que ce soit des souches efficaces et notamment testées. Les Bifidobacterium Longum, Lactobacillus Helveticus, Lactococcus Lactis et Streptococcus Thermophilus agissent sur la sphère intestinale notamment tout ce qui est dérèglement intestinal, syndrome du côlon irritable... Le Lactobacillus Gasseri agit sur la barrière intestinale et intime. Le Lactobacillus Rahmnosus agit sur la sphère intestinale et également au niveau immunitaire. On retrouve également souvent les souches Bifidobacterium Animalis, Lactobacillus Casei, Bifidobacterium Longum, Saccharomyces Boulardii...Ceci est une liste non exhaustive des différentes souches existantes, mais représente de façon générale les souches les plus courantes.
  • La quantité adéquate des ferments lactiques :                                                                                                                                                                                                                                                   Il est très important de parler de la quantité de ferments lactiques actifs, point déterminant pour l'efficacité des probiotiques, on parle d'UFC (Unité Formant Colonie). Une efficacité est généralement observée à partir d'au minimum 1 milliard, selon le besoin de chaque individu.

Prébiotiques

Les prébiotiques sont souvent un terme que l'on retrouve lorsqu'on parle de probiotiques, on peut également retrouver dans certains compléments alimentaires l'association de pro et prébiotiques.

Les prébiotiques sont des fibres alimentaires non digestibles qui vont stimuler la croissance des bonnes bactéries. On les retrouve facilement dans un grand nombre de fruits et légumes : oignon, ail, artichaut, asperge, poireau, fraise et banane.

Aliments riches en probiotiques

Il est possible de consommer des aliments riches en bactéries lactiques tels que les Kéfir (yaourt fermenté), les yaourts, la choucroute, le tempeh (fabriqué à partir de graines de soja), les produits laitiers fermentés et les pickels de légumes fermentés. En effet, les légumes marinés dans de la saumure de vinaigre font du bien à nos intestins (cornichons, olives, choux, navets...). On retrouve également ces bactéries dans la levure de bière vivante, dite « boulardii » (attention à ne pas la confondre avec la levure de bière "classique", inactive, qui n’a donc plus les mêmes effets qu’un probiotique).

Effets indésirables

Il se peut que la prise de probiotiques chez certaines personnes, notamment en début de cure, puisse créer une gêne intestinale, comme des ballonnements et des flatulences. Il est recommandé dans ce cas de commencer sa cure doucement avec de petites doses et d'augmenter progressivement. Si toutefois, la gêne persiste, il est intéressant de prêter attention à l'origine des probiotiques. Il se peut que la présence de dérivés laitiers soit à l’origine de cette sensibilité. En cas de doute, n’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre professionnel de santé.

Chargement en cours...