Quelles sont les causes de la perte de cheveux ?

La perte de cheveux peut être un phénomène courant et affectant tant les hommes que les femmes. Plusieurs facteurs peuvent en être à l'origine de la chute des cheveux, allant de troubles physiologiques comme l'alopécie ou l'hypothyroïdie, à des déséquilibres hormonaux ou bien du stress. Des événements de vie tels que la grossesse et des carences alimentaires peuvent également en être la cause. Comprendre ces causes est la première étape pour gérer efficacement ce problème et trouver le meilleur traitement.

Pourquoi les cheveux tombent ?

En moyenne, nous perdons chaque jour entre 50 et 100 cheveux. Ce phénomène est lié au cycle naturel du renouvellement capillaire. Nos cheveux ayant une durée de vie de seulement quelques mois, tombent afin de laisser la place à d'autres cheveux. Mais lorsqu'ils tombent en masse, il est alors important d'agir mais surtout de connaître la cause de cette chute de cheveux importante.

Quelles sont les raisons d'une perte de cheveux excessive ?

Les causes d'une perte de cheveux importante sont multiples. Elles peuvent être d'origine réactionnelle ou bien être progressive.

Aussi appelée effluvium télogène, la chute de cheveux réactionnelle est une forme diffuse et passagère. Elle se caractérise par une chute soudaine et par poignées des cheveux et qui peut être dû à différents facteurs : un choc psychologique, du stress, une anesthésie générale, un dérèglement hormonal (grossesse ou accouchement, par exemple), lors d'une période de grosse fatigue, un changement de saison, des carences (en fer par exemple), une maladie (teigne, problèmes de thyroïdes) ou encore certains traitements médicamenteux (chimiothérapie, prise d'anti-inflammatoire, d'anti-coagulant ou d'une pilule contraceptive).

Lors d'une chute de cheveux réactionnelle, il faut compter entre trois et quatre mois pour une repousse complète des cheveux et enfin retrouver une bonne densité capillaire. Sauf dans le cas d'un traitement médicamenteux lourd tel que la chimiothérapie.

La chute de cheveux progressive, quant à elle, est liée à la ménopause, l'âge ou encore à l'hérédité et au patrimoine génétique. On l'appelle également alopécie androgénétique et touche en moyenne la moitié des hommes de plus de 50 ans et environ 40% des femmes, en particulier après l'arrivée de la ménopause. Ici, la phase de croissance des cheveux est raccourcie. Ce phénomène est lié à une dégénérescence progressive du follicule pileux causant ainsi une perte de la densité capillaire, notamment sur le sommet du crâne.

Choc émotionnel, fatigue et stress 

Les émotions jouant un rôle important dans la sécrétion de nos hormones, il n'est pas rare que lors d'une période de stress, de fatigue ou après un choc émotionnel nos cheveux décident de nous laisser tomber. Des émotions négatives peuvent influencer notre sécrétion d'hormones et ainsi dérégler le cycle de vie de nos cheveux. La phase de repos des follicules pileux survient plus tôt, ayant pour conséquence d'empêcher la bonne croissance des cheveux.

La fluctuation des hormones

Autre facteur pouvant impacter nos cheveux, le dérèglement hormonal. Chez la gent masculine il s'agit des "hormones mâles" ou également appelées hormones androgènes. Lorsque le corps produit beaucoup de testostérone, en particulier vers l'âge de 20 ans où cette production atteint son paroxysme chez les hommes, les follicules se fragilisent, et les cheveux vieillissent prématurément. Chez les femmes, ce sont les œstrogènes les coupables. Ces hormones censées donner de la force aux cheveux chutent au moment du cycle menstruel, de la grossesse et de la ménopause. Les cheveux sont plus fragiles, plus cassants et tombent plus facilement.

Les saisons

Les changements de saison affluent également sur la bonne ou la mauvaise santé de nos cheveux, en particulier au printemps et en automne. Tout commence quelques mois avant. En hiver, la lumière se fait plus rare, les épidémies saisonnières et la fatigue pointent le bout de leur nez. Tous ces facteurs perturbent le cycle de vie de nos follicules pileux. C'est alors à l'arrivée du printemps que nos cheveux en pâtissent et finissent par tomber.

En été, prendre soin de ses cheveux et de son cuir chevelu est aussi essentiel que de protéger sa peau du soleil afin de ne pas souffrir d'une acné débordante à la rentrée. C'est pourquoi il est important d'hydrater ses cheveux et son cuir chevelu lorsque nous sommes surexposés au soleil afin que notre chevelure reste bien sur notre tête à l'arrivée de l'automne.

Quelles carences provoquent la chute des cheveux ?

Parmi toutes les causes citées, un apport insuffisant en certains nutriments, une mauvaise alimentation, ainsi qu'un trouble alimentaire, tel que l'anorexie ou la boulimie, peuvent être la cause d'une perte de cheveux importante. Les minéraux tels que le Zinc, le Fer, ou la Silice sont nécessaires pour maintenir la bonne santé de notre chevelure et de notre cuir chevelu tout en permettant de lutter contre le vieillissement des cheveux. Les vitamines du groupe B jouent également un rôle au niveau de la pousse mais aussi de la force des cheveux. Certaines de ces vitamines aident à la bonne synthèse de la Kératine, composant principal de la fibre capillaire.

Quelles carences provoquent la chute des cheveux ?Quelles carences provoquent la chute des cheveux ?

Les solutions à ce problème de chute de cheveux forte et anormale

Pour venir à bout de ce problème de perte de cheveux, plusieurs solutions s'offrent aux personnes concernées. Il existe de nombreuses gammes de soins permettant de lutter contre la chute de cheveux progressive ou réactionnelle. Des shampooings aux sérums, en passant par les compléments alimentaires, les traitements anti-chute se présentent sous des formes diverses et variées, de quoi ne plus savoir où donner de la tête.

Que faire contre la chute des cheveux : les traitements anti-chute

Il existe des traitements anti-chute formulés spécialement pour les hommes et d'autres pour les femmes. Certains sont dédiés à la chute de cheveux réactionnelle et d'autres à la chute de cheveux progressive. C'est pourquoi il est important de connaître les raisons pour lesquelles nos cheveux tombent afin de choisir le traitement qui sera le plus adapté. Compléments alimentaires, sprays, lotions, sérums, shampooings anti-chute sont autant de produits à adopter afin de favoriser la pousse et la force des cheveux. Misez sur une routine complète de soins capillaires pour redonner de la vigueur aux cheveux. Évitez les brushings et les coiffures trop agressives et rangez vos appareils chauffants tels que les lisseurs, les boucleurs et les sèche-cheveux. Favorisez la circulation sanguine au niveau de votre cuir chevelu en effectuant de légers massages lors de votre shampooing et lors de l'application de votre sérum antu-chute.

Que faire contre la chute des cheveux : les traitements anti-chuteQue faire contre la chute des cheveux : les traitements anti-chute
Chargement en cours...